RSS
RSS



 

Partagez | 
 

 ✘ Midnight Memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



J'ai envoyé : 909 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: ✘ Midnight Memories   Jeu 25 Juin - 17:43

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Des coups résonnent à la porte de sa chambre et Amaury lève le nez de son ordinateur. « Riri bouge tes fesses, on va être en retard et on loupera l'eurostar. » Il laisse un dernier rapide message à son interlocuteur de l'autre côté de l'écran, avec lequel il discute très régulièrement pour le prévenir de son départ et ferme son ordinateur. « J'arrive Loulou, attends-moi en bas. » Le bouclé attrape ses valises déjà prêtes, embarque les dernières affaires qui lui reste à prendre dont son ordinateur, puis envoie un texto à son copain pour le prévenir qu'ils y vont et qu'ils vont l'attendre devant l'entrée de son bâtiment. C'est le grand départ pour Amaury, qui va enfin vivre comme il en rêve depuis toujours, à Londres. Quand il rejoint Loïc dans le hall d'entrée du bâtiment de leurs chambres universitaires, il bâille aux corneilles et son cousin le regarde avec un air suspicieux dans les yeux. « T'es courant que la nuit ça sert à dormir ? » Amaury rit de bon coeur en frappant amicalement le jeune homme à l'épaule. « T'es con Loïc. En fait je suis resté une grande partie de la nuit sur le PC à discuter avec un pote anglais, c'est pour ça. » Il omet aussi de lui dire qu'en réalité, ce n'est pas qu'une partie de la nuit qu'il a passé à discuter de tout et de rien, mais qu'il y était encore au petit matin. Il n'a donc pas énormément dormi et c'est pour cela qu'il est crevé. L'étudiant a bien conscience qu'il n'aurait pas dû veiller autant, qu'il ne sera probablement pas au top de sa forme pour faire la fête le soir même, mais il apprécie tellement discuter avec la personne qui se cache derrière le pseudo Boo_Chester, qu'il n'a pas vu l'heure passée. Pour la première fois depuis qu'ils se parlent sur le net, Amaury s'est laissé aller à parler un peu plus de lui personnellement, plus en tout cas qu'il ne l'avait fait jusque-là, même si lui au final, ne sait pas énormément encore sur son compagnon du net.  

Finalement, cinq minutes plus tard, ils embarquent dans la voiture de son cousin et ils passent prendre le petit-ami d'Amaury comme convenu. Après cette super discussion avec son anglais et lui ayant laissé entendre qu'il aimerait bien à l'occasion le rencontrer en vrai, vu qu'il vient maintenant vivre sur Londres, mais sans réponse de la part de l'autre comme à chaque fois sur ce sujet-là, le bouclé n'avait pas réellement envie de se faire accompagner de son compagnon. « T'as pas l'air dans ton assiette Amaury. » Il ne répond pas, perdu dans ses pensées, se refaisant la conversation de la nuit. Essayant surtout de comprendre ce qu'il se passe entre eux, est-ce qu'il peut être possible qu'il ressente quelque chose pour une personne qu'il n'a même jamais rencontrée ? « Il n’a juste pas assez dormi, hein Riri. » L'étudiant revient à la réalité lorsqu'il se prend un coup de coude dans le bras. « humm ouais c'est ça. » Le regard dubitatif de Christophe, son copain, visible grâce au rétroviseur laisse facilement deviner qu'il se doute qu'il n'y a pas que ça, mais il n'insiste pas, il sait très bien qu'avec Amaury, ça ne sert à rien d'autre que de le voir se refermer sur lui tel un escargot dans sa coquille. En fait, le bouclé tient à son copain, mais leur histoire n'a rien de sérieux à ses yeux, n'étant pas certain de ses sentiments pour lui. Amour, amitié, il est partagé, mais le fait est qu'il n'est pas vraiment prompt à faire de grands efforts pour ce dernier.

Le reste du trajet se passe à discuter de tout, de rien, de ce qu'ils vont faire le soir et panifier le weekend, entre deux micros sommeils du bouclé, qui définitivement à du mal à rester concentré après sa nuit très courte. « Salut les gars, prêts pour faire la fête ce soir ? » Loïc secoue la tête affirmativement en serrant son petit frère dans les bras, tandis qu'Amaury bâille une fois de plus. « C'est bon, vous inquiétez donc pas, je ne vais pas m'endormir dans le bar non plus ! » Se justifie-t-il en voyant les regards assassins de ses cousins. Puis ils explosent tous de rire. Le garçon dépose ses affaires, là où lui montre son cousin, puisque les premiers temps il va vivre dans l'appartement de Sara et Yannick, qui leur annonce justement que sa copine et son meilleur ami les rejoindront directement au bar plus tard et ils commencent déjà leur soirée avec quelques bières, en se racontant leur semaine. Le bouclé profite du temps qu'ils ont à disposition avant de sortir pour aller prendre une douche, tenter de se réveiller un peu, et de se remettre les idées en place. L'évocation de Charlie, d'emblée l'a mis mal à l'aise. Il fait des efforts pour ses amis, mais y'a quelque chose chez le châtain qui le perturbe, et il n'arrive pas à trouver quoi.

Ils sont au bar depuis un quart d'heure quand Amaury voit son cousin se lever précipitamment et se diriger vers l'entrée. Sa petite-amie vient d'arriver et derrière elle se trouve comme à chaque fois Charlie. Le bouclé soupire, puis prend une profonde inspiration. Quand ils approchent, instinctivement, il se rapproche de son petit ami, premier geste vraiment affectif qu'il a pour lui depuis qu'ils sont arrivés à Londres. « Salut vous deux. » Amaury les salue, offrant un léger sourire, essayant de ne pas plomber l'ambiance dès le départ. Après tout, il a aussi envie de s'amuser, malgré la fatigue qui se lit sur son visage. Il se déplace même en se décalant un peu plus vers son copain, pour leur faire de la place sur le banc où il est assis.
 

 

code by ORICYA.


_________________
there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know yes i know that i'll be fine.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 337 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Mer 1 Juil - 11:20

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Alors que la discrète sonnette du salon sonne, annonçant l’entrée d’un nouveau client, Charlie se frotte les yeux pour tenter de chasser la fatigue mais en vain. Sa journée de travail risque d’être compliqué, particulièrement avec cette boule d’angoisse qui ne quitte pas son estomac, incapable de se concentrer sur autre chose que sur l’effarante découverte qu’il a fait dans la nuit.
Depuis quelques temps, Charlie discute avec un français par internet, rencontré sur un forum, le contact est rapidement passé jusqu’à ce qu’il ne se passe pas une seule journée sans qu’ils ne se parlent, se racontant leur journée. C’était un bon moyen pour Charlie d’entrainer son français, mais plus que ça, on peut dire que le jeune homme a eu un véritable coup de cœur pour la personne qui se cache derrière le pseudo Riri93. Pour être honnête, Charlie en est venu à être obsédé par l’idée de pouvoir rencontrer son interlocuteur en vrai sans jamais oser le demander directement de peur d’aller trop vite alors quand l’idée est venue de son interlocuteur, il a d’abord sauté dans tous les coins, plus qu’heureux. Mais le plus choquant restait à venir, Charlie n’a pas vraiment eu le temps de répondre que Riri93 lui a annoncé qu’il venait justement à Londres demain pour passer du temps avec des amis et il n’en a pas fallu plus pour que Charlie fasse le rapprochement. Ce n’est pas la première fois que l’idée lui vient à l’esprit, et si Charlie croit aux coincidences, cela commence à en faire beaucoup : il en est certain, Riri93 est Amaury Le Pennec. Il s’est déconnecté presque aussitôt, sans répondre, annonçant juste qu’il devait quitter rapidement l’ordinateur.
Ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle, Amaury et Charlie, c’est loin d’être une histoire d’amour, ils se détestent depuis cet échange scolaire par lequel ils ont fait connaissance, depuis qu’il a fait passer le pire moment en France à son jumeau par son comportement plus qu’étrange. Amaury est loin d’être repoussant, très loin même, qui pourrait résister à ses magnifiques pupilles émeraudes ou même aux magnifiques fossettes qui creusent ses joues lorsqu’il sourit ? Amaury pourrait être l’homme idéal pour Charlie s’il n’agissait pas aussi étrangement. A chaque fois qu’ils se trouvent dans la même pièce, Charlie se sent mal à l’aise, en colère aussi bien sûr, et s’il extériorise tous ses sentiments en s’en prenant souvent à Amaury, il n’a jamais vraiment trouvé le courage de crever l’abcès une bonne fois pour toute. Mais au fond, ce n’est pas seulement ça qui agace Charlie, c’est aussi le fait de savoir qu’Amaury est en couple, donc totalement inaccessible. Il serait incapable de le reconnaitre à voix haute, mais au fond de lui, il aurait aimé pouvoir dévoiler sa véritable identité à un Amaury célibataire, juste pour voir quelle pourrait être sa réaction. Au lieu de ça, il va devoir se taire et faire une croix sur cette relation qui lui apportait tant.

Charlie a bien essayé de se défiler pour ce soir, n’ayant vraiment pas envie de gâcher la soirée des autres en devant faire face à Amaury, mais lorsqu’il a annoncé à sa meilleure amie qu’il souhaitait annuler, elle a tout simplement déboulé au salon, lui hurlant dessus qu’il n’avait pas le droit d’annuler au dernier moment et qu’elle viendrait le chercher pour être certaine qu’il vienne. Alors, c’est sans surprise qu’il la voit appuyée contre la portière de sa voiture, les bras croisés, attendant impatiemment qu’il sorte enfin. « -Dépêches-toi, on va être en retard ! » Il sait que ce n’est pas vrai, mais il met ça sur son impatience à retrouver son petit ami, Yannick. Charlie grimpe dans sa voiture en soupirant, détestant l’idée de ne même pas pouvoir prendre une douche avant la soirée alors qu’elle est toute pimpante, il sera certainement le seul en mode sortie de boulot et ça l’agace. Bon, de toute façon, tout l’agace à cet instant précis car il sait qu’il va le voir.

Lorsqu’ils font leur entrée dans le pub, Charlie est d’une humeur massacrante et les choses ne s’arrangent pas lorsque son regard tombe directement sur Amaury. Son cœur se serre, étrangement, il se sent blessé comme si Amaury l’avait trahi alors que ce dernier n’a tout simplement aucune idée de qui il a réellement en face de lui. Il se retient de dire quoi que ce soit en se mordant l’intérieur de la bouche, hochant simplement de la tête lorsqu’Amaury s’adresse rapidement à lui. Le voir se coller à son compagnon rend Charlie encore plus furieux. Forcément, par le plus sadique des hasards, il se retrouve assit en face du couple.
Pour la première fois de son existence, Charlie reste silencieux, observant le jeune couple au lieu de prendre part aux discussions qui l’entourent. Ses yeux, froids et dédaigneux ne lâchent pas une seule seconde Amaury de vue, le détaillant, remarquant les stigmates de leur nuit passée à discuter scotché devant un écran d’ordinateur. Les traits tirés, de petits yeux, il semble au moins aussi fatigué que Charlie qui se demande bien comment son petit copain fait pour ne pas se poser de questions. Lui vient alors une idée diabolique capable d’assouvir cette envie de s’en prendre judicieusement à Amaury. « -Et bien, tu as l'air fatigué ! » dit Charlie en s’adressant directement à Amaury sans une seule pointe de compassion, il reste froid comme il a l’habitude d’être en compagnie du jeune homme. Il va même jusqu’à mimer les cernes sous les yeux pour se faire parfaitement comprendre. « -Ca a du être une sacrée nuit avec ton copain... » Charlie sait pertinemment que non mais là est justement le plan, tenter d’attirer l’attention sur les raisons de la fatigue d’Amaury juste pour voir si son idiot de petit copain va enfin finir par comprendre ce qui se trame dans son dos. La meilleure amie de Charlie lui donne un coup de pied sous la table pour le faire taire, elle ne sait rien de la situation mais reconnait parfaitement lorsque Charlie est en mode attaque, et c’est clairement le cas, mais il l’ignore royalement, gardant toute son attention sur Amaury. « -Depuis combien de temps vous êtes ensemble ? Vous semblez proches l'un de l'autre. » Alors que le compagnon d’Amaury sourit comme un débile, Charlie savoure avec grand plaisir cette première attaque, qui n’est que le début de cette guerre non déclarée qui se tiendra tout au long de la soirée.
 

 

code by ORICYA.


_________________
amaury & charlie
If I showed you my flaws, If I couldn't be strong Tell me honestly, would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 909 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Mer 1 Juil - 14:44

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa »
Puisque Charlie finalement s'est assis en face d'eux au lieu de prendre la place qu'il venait de lui faire, le bouclé reprend un peu de distance d'avec son petit copain. Il n'est pas très à l'aise pour les marques d'affection en public, par timidité, pudeur, mais aussi parce qu'il n'est pas très confiant dans son couple. Ils se disputent souvent, ils ne semblent pas souvent sur la même longueur d'onde et Amaury est loin d'être certain de ses sentiments. Plus incertain encore, depuis qu'il discute quotidiennement avec cet anglais rencontré sur un forum. Il ne connait pas énormément sur ce garçon, mais suffisamment pour savoir qu'il aimerait le rencontrer, même si ce dernier a éludé la question en prétextant devoir se déconnecter, quand le bouclé lui a proposé de le voir ce weekend. Il ne le connait que peu, mais suffisamment pour que ce soit devenu un réel besoin que de lui parler tous les jours. D'ailleurs, il a beau être crevé comme pas possible d'avoir passé la nuit à discuter avec Boo_Chester, il ne le regrette pas le moins du monde. Ce que Charlie ne manque pas de lui faire remarquer. Cela a d'ailleurs étonné Amaury que l'anglais n'est encore rien dit jusque-là, ce n’est pas dans ses habitudes de rester si silencieux et le français à l'habitude d'être la cible du sarcasme du châtain. Amaury ne répond pas, et en même temps, il ne lui en laisse de toute façon pas l'occasion, enchainant avec une supposition déplacée et gênante. Le bouclé manque de s'étouffer avec la gorgée de bière qu'il vient d'avaler et dirige son regard là où il peut évitant celui à la fois de Charlie, mais également celui de son petit ami. À cet instant précis, Amaury maudit plus que jamais l'anglais d'avoir dit ça, il n'a pas envie de se justifier, ni auprès de lui, ni auprès de Christophe. « Tu ne peux pas juste la fermer une fois dans ta vie. Et ce n'est pas tes affaires pourquoi je suis fatigué. » Ce n'est pas vraiment le genre du français de répondre comme ça, même quand Charlie le cherche de la sorte, mais la fatigue n'aidant pas, il est un peu plus irritable qu'à la normale. « Tu as l'air plutôt fatigué aussi, je pourrais dire la même chose. Ah non c'est vrai, t'es célibataire. » Là, il y est allé probablement un peu fort, mais l'anglais l'a bien cherché.

Seulement, le châtain ne s'arrête pas là et éveille enfin une réaction du copain d'Amaury qui se décale un peu plus de ce dernier et fait des allers et retours avec le regard entre les deux, puis prend l'initiative de répondre à la place du bouclé. « Proche ? Tu trouves vraiment qu'on est proche ? Tu rigoles ? Je suis pas si idiot tu sais. » Amaury regarde son petit ami surpris, il ne s'attendait clairement pas à une telle réaction de sa part. D'ailleurs, ce dernier se lève et le regarde, un air triste et déçu dans les yeux. « Bouge, s'il te plaît » Le bouclé s'exécute et laisse passer son copain avant de reprendre place. « Où tu vas ? » Il ne répond pas à Amaury et se dirige vers les toilettes. Le français lance un regard noir à Charlie. « Bravo Charlie. J'espère que tu t'amuses bien au moins. Connard. » Il ne veut même pas écouter la réponse et baisse la tête, afin de sortir son smartphone de sa poche. Il se connecte rapidement Boo_Chester n'est pas connecté et une pointe de déception s'empare de lui. En même temps, il n'y a rien d'étonnant à cela, un samedi soir, il doit probablement être de sortie aussi. Il décide quand même de lui laisser un message. Salut toi. J'espère que tu passes du bon temps. Ma soirée est en train de virer au cauchemar. J'ai pas eu le temps de te dire ce matin, passe un bon weekend. J'espère qu'on pourra se parler au moins un peu même si on est de sortie. Amaury a tout juste le temps d'envoyer son message qu'il se fait confisquer son téléphone par Yannick qui le regarde avec un air désapprobateur, bien que ce dernier reste silencieux sur le sujet et reprend sa conversation avec les autres « Ne t'avise même pas de dire un seul mot. » Il dit cela à l'adresse de Charlie bien évidemment, alors que son copain revient à leur table. Le jeune homme se met assis sans demander au bouclé de bouger, il prend simplement la place qu'avait Amaury au départ, alors que ce dernier est à sa place initiale. Il se rassoit, mais à distance.

code by ORICYA.


_________________
there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know yes i know that i'll be fine.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 337 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Ven 3 Juil - 9:08

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Voir le français réagir aussi facilement et avec autant de vigueur prouve à Charlie à quel point il a touché le point sensible, et même si cela l’amuse de voir Amaury galéré, il se sent un peu coupable d’impliquer son petit ami qui lui, n’a pas mérité d’être blessé. Malheureusement, il fait partie des dommages collatéraux, et puis Charlie ne l’aime pas particulièrement alors il n’a pas spécialement envie d’y aller en douceur pour le préserver. Lorsqu’Amaury rétorque à Charlie avec mauvaise humeur, ce dernier se contente de le regarder avec ce petit sourire sarcastique qui a fait perdre l’esprit à nombre de personnes avec qui il se disputait, mais il est blessé. Blessé par la dernière remarque, son sourire est bien là, mais son regard s’assombrit légèrement, sentant son cœur se briser. Le temps d’une seconde, il se demande ce qu’il fait là, il n’aurait même pas dû venir. Mais le pire c’est qu’il est assis dans ce bar, s’en prenant au garçon qui fait battre son cœur tout en espérant que cette situation trouve un jour une solution.

Après ce qui semble être une éternité, le débile qui sert de copain à Amaury semble enfin percuter, et tente une sorte de rébellion. Si Amaury semble surpris, Charlie se marre tout simplement sous le regard réprobateur de sa meilleure amie qui semble ne plus savoir où se mettre. Charlie se retient de répondre sur la stupidité ou non du jeune homme et se contente de le regarder se lever et quitter la table. Après qu’il ait disparu aux toilettes, Charlie reporte son attention sur Amaury qui le réprimande en l’insultant  au passage. Charlie hoche la tête comme s’il venait de recevoir un compliment avant que sa meilleure amie ne lui administre une claque à l’arrière de la tête.
Il se tourne alors vers elle, lui lançant un regard noir en se frottant l’arrière du crâne, mécontent de se faire humilier de la sorte. Ils échangent quelques mots rapides, ne cherchant même pas à lui expliquer pourquoi il est aussi agressif ce soir, après tout c’est à cause d’elle qu’il se trouve ici. Lorsqu’il reporte son attention sur Amaury, ce dernier vient de se faire piquer son téléphone par Yannick, ce qui lui arrache un sourire narquois. « -Oh le pauvre petit. Est-il en colère ? » rétorque Charlie lorsqu’Amaury lui interdit presque de dire quoi que ce soit.  Il laisse échapper un petit rire pour encore plus agacer son interlocuteur. « -Peut-être que tu as besoin d'un câlin de ton petit copain ? » Charlie fait exprès de bien séparer les deux mots, posant son regard sur l’autre idiot qui se retient certainement de lui mettre une droite.

Il sent soudainement son téléphone vibrer dans sa poche, le sort sans vraiment s’attendre à voir ce qui est affiché sur son écran et c’est légèrement choqué qu’il ouvre le message envoyé par Amaury sur le serveur de messagerie. Charlie est à la fois touché à l’idée qu’Amaury puisse penser à lui aussi facilement mais également sidéré de voir qu’il lui a envoyé un message alors qu’il passe la soirée en compagnie de son copain. Il reste quelques secondes à regarder son écran, ne sachant plus vraiment quoi faire jusqu’à ce qu’une idée lui vienne à l’esprit et qu’il se mette à écrire la réponse pour Amaury. « Hey. Je m'éclate comme un fou. Je viens de rencontrer un mec canon donc la soirée s'annonce délicieuse. » Charlie relit une bonne dizaines de fois sa réponse avant d’oser appuyer sur le bouton envoyer, il sait que ce qu’il va faire là risqué de blesser Amaury, et même si le besoin de se venger est fort, il ne peut s’empêcher de détester l’idée de le blesser. Sans s’en rendre compte, il fait glisser sa langue sur ses lèvres à plusieurs reprises, examinant les conséquences de son message mais lorsque sa meilleure amie tente de lui arracher le téléphone de ses mains, il appuie rapidement sur le bouton envoyer avant de ranger son téléphone dans sa poche.
Il lève de nouveau ses yeux sur le français, se sentant coupable l’espace d’un instant, il en veut presque à son côté méchant et taquin de ne pas pouvoir souffrir en silence au lieu de faire payer tout le monde, même si Amaury fait certainement deux têtes de plus que lui, il lui donne envie de le protéger et le voilà en train de chercher à le blesser intentionnellement.

 

code by ORICYA.


_________________
amaury & charlie
If I showed you my flaws, If I couldn't be strong Tell me honestly, would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 909 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Ven 3 Juil - 16:16

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa »
Qu'est-ce qu'il peut détester quand Charlie agit comme ça avec lui ? Bon OK, c'est vrai que quand ils étaient gamins, lors de l'échange scolaire, Amaury n'a pas été au top avec Noa, c'était d'ailleurs plus par timidité qu'autre chose, il peut donc comprendre que Charlie lui en veuille d'avoir rendu le séjour de son jumeau pas très agréable, mais de là à lui en tenir rigueur encore aujourd'hui, il trouve cela quelque peu exagéré, d'autant que ce n'était pas contre lui. Bref, le bouclé ne cherche plus à comprendre depuis le temps, mais ça n'empêche que ça le fait franchement chier de se prendre toujours des remarques blessantes et sarcastiques de la part de l'anglais. Qui plus est dans l'immédiat, visant son couple, alors que son petit ami est là. Oui, ce n’est pas la joie entre eux, mais ce n’est pas une raison pour tout bousiller encore plus de la sorte. Là c'est clair, avec ce qu'il vient de se passer, et ce que Christophe a répondu à Charlie, ils sont probablement plus au bord de la rupture qu'autre chose. Le pire dans tout ça, c'est que ce qui fait le plus mal à Amaury, ce n'est pas la probabilité que son couple éclate incessamment sous peu, mais bien la manière dont le châtain a de s'acharner contre lui. Limite, ça l'arrangerait que Chris rompe avec lui, il n'aura pas à le faire. Lâche ? Oui, sans doute un peu. Mais Amaury ne se leurre plus depuis longtemps, il sait bien que leur histoire fonçait dans le mur, il ne sait même pas pourquoi il continuait, alors qu'il n'a plus l'envie de faire d'effort depuis un moment, qu'il sait ne pas avoir de réel sentiment pour son copain et qu'il s'attache de plus en plus à un garçon qu'il ne connait même pas réellement.

Bien évidemment, il lui demande de ne pas faire de commentaire, et cet imbécile se sent dans l'obligation de le faire quand même. Le bouclé serre la mâchoire et lui lance un regard plus que noir. Malheureusement pour lui, Amaury ne trouve aucune répartie à balancer à l'anglais. Il n'en a d'ailleurs pas le temps, c'est Christophe qui réagit le premier et se lève d'un bond, regardant vers Yannick et Sara et se retenant probablement de mettre son poing dans la figure de Charlie. « Désolé, là c'est bon, ça me soule. Je rentre. Yannick est-ce que tu peux me passer les clés de chez toi. » Ce dernier, devant le regard triste et en colère du petit ami d'Amaury, ne cherche pas à le faire changer d'avis et lui passe ses clés sans rien dire. « Tu retrouveras le chemin ? » Chris hoche la tête, attrape sa veste et sa casse, sans même un mot pour le bouclé, qui après le regard assassin lancé par son cousin se lève et rattrape son copain, juste avant qu'il ne sorte du pub. « Hey Chris attend. » Le français se retourne et se dégage de l'emprise de la main d'Amaury sur son bras. « Non Amaury, c'est bon, j'en ai ma claque. Je ne sais pas ce qu'il y a entre toi et Charlie, mais je ne veux plus être au milieu. » Le bouclé regarde son petit ami surpris. « Hein ? Mais y'a rien entre lui et moi où t'es allé chercher ça ? On ne s'est juste jamais vraiment bien entendu, c'est tout. » Chris fait quelques pas de plus, bien décidé à quitter les lieux. « Ouais, bah il se comporte plutôt comme un mec jaloux... » La réponse de Christophe le laisse pantois, qu'il ne trouve rien à dire, ni même la force de bouger pour l'empêcher de partir et le regarde simplement s'en aller. Amaury revient s'assoir, complètement ahuri par la conversation qu'il vient d'avoir. Tout le monde le regarde d'un air inquisiteur, attendant de savoir ce qu'il s'est dit, même si tous ont probablement entendu la discussion entre les deux. « Je crois que c'est fini. »

Tous les yeux sont braqués sur lui et ça le dérange, alors il tourne la tête, leur montrant ainsi qu'il n'a pas envie de plus en parler pour le moment. Il se contente quand même d'une petite phrase à Charlie, sans pour autant lever la tête vers lui, puisqu'il est en train de sortir son téléphone qui vient à nouveau de vibrer, lui rappelant que pendant la conversation avec Chris, il l'avait déjà senti et n'avait pas lu le message. « Félicitations Charlie. Si c'est ce que tu avais planifié, tu as réussi. Mais ce ne sont pas tes affaires. » Le coeur d'Amaury s'accélère quand il lit le pseudo de Boo_Chester, mais il déchante vite en lisant la réponse de l'anglais et il ne peut cacher la déception qui se lit clairement sur son visage. Bien sûr qu'il est content qu'il s'amuse, mais ça le fait chier de le savoir avec un mec, quand lui vient probablement de rompre avec le sien et qu'il s'est rendu compte depuis quelque temps qu'il développait des sentiments pour cet inconnu qu'il a l'impression de connaître depuis toujours. Oh c'est super. Au moins un de nous deux s'amuse. Profite bien de ta nuit alors. Il tape rapidement sa réponse, et pendant qu'il écrit, au moment d'appuyer sur envoyer, il sent les larmes qui menacent de couler, sans même se rendre qu'une a déjà pu s'échapper et roule le long de sa joue. « Je vais dehors prendre l'air. » Il se lève précipitamment et se rend à l'extérieur du pub pour se calmer et pouvoir craquer tranquillement, espérant qu'aucun de la bande n'a l'idée de le suivre.

code by ORICYA.


_________________
there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know yes i know that i'll be fine.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 337 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Dim 5 Juil - 11:21

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Tout se passe si vite que Charlie n’a pas le temps de réagir pour tenter de calmer les choses. Si ses actions avaient pour but de provoquer une réaction de la part d’Amaury, il ne s’attendait pas à ce que son petit copain s’en mêle et prenne les choses tellement à cœur. En fait, Charlie était loin de s’imaginer que le couple du français était si fragile, Sara ne cessait de répéter qu’ils étaient adorables ensemble et qu’ils formaient un très beau couple, comment aurait-il pu deviner qu’en réalité ses deux-là étaient à deux doigts de la rupture. Charlie observe la scène avec son air impassible habituel mais dans le fond, il observe tout et tente d’entendre ce qu’ils peuvent bien se dire. Il ne sait pas s’il doit se sentir coupable ou heureux de savoir qu’Amaury pourrait être célibataire très prochainement. De toute façon, comment imaginer qu’il puisse se passer quelque chose entre eux à présent… Il va devoir supprimer le compte avec lequel il parlait avec Amaury pour ne pas être tenté d’entretenir ce « truc » entre eux. Oui, il n’y a pas vraiment de mot pour qualifier cette relation qui n’en est pas vraiment une ou alors, Charlie ne le trouve pas.
Alors que Sara lui fait la moral pour son comportement, Charlie observe le couple à l’extérieur sans même prêter attention à ce qu’elle peut bien lui dire, après tout, elle ne connait rien de la véritable situation donc elle peut toujours parler, ce qu’elle a à dire n’intéresse pas le moins du monde Charlie. Lorsqu’Amaury fait son retour à table, Sara se tait aussitôt, lui portant un regard désolée tandis qu’il annonce que sa relation avec Christophe est terminé.

Charlie reste silencieux, plongé dans ses pensées totalement perturbées par cet événement inattendu, même lorsqu’Amaury peste après lui, il ne le regarde même pas, ne montre aucune réaction. Qu’est-ce qu’il a fait ? Est-ce qu’il se sent réellement mieux à présent ? Rien n’est moins certain. Est-ce que se préoccuper de quelqu’un comme il peut le faire avec Amaury malgré ses actes, ce n’est pas vouloir son bonheur, quelle que soit la personne avec qui il le vit ? Il est sincèrement et véritablement tombé sous le charme de la personne avec qui il parle pratiquement tous les jours, il ne peut pas le nier, et qu’Amaury se cache derrière le pseudo ne change pas grand-chose à ce qu’il peut ressentir alors ne devrait-il tout simplement pas arrêter ses gamineries ?
Levant enfin les yeux vers Amaury, Charlie se rend compte à quel point il semble être triste, mais il ne s’attendait pas à le voir si triste en regardant son téléphone. Il a dû lire la réponse envoyée un peu plus tôt par Charlie et ce n’est certainement pas le meilleur moment pour ce genre de nouvelle. Ce qu’il peut-être un idiot finit par moment, il faudrait qu’il apprenne à réfléchir avant d’agir sous le coup de la pulsion comme il a tendance à le faire. Et c’est encore pire lorsqu’il voit Amaury se lever, une larme coulant le long de sa joue. Il est à peine sorti du pub que Sara se tourne déjà vers Charlie pour lui faire la morale. « -Vraiment ? C’est comme ça que tu passes un bon moment ? Va le voir et excuses-toi ! » Charlie pose un regard sombre sur Sara, il a beau l’adorer, en ce moment il a juste envie de lui arracher les yeux de la tête. « -Tu n’avais qu’à pas me forcer à venir. » rétorque froidement le jeune anglais. « -Alors quoi ? C’est une vengeance débile ? » Charlie secoue la tête, bien sûr que non ce n’est pas une vengeance, enfin peut-être bien que si mais… à quoi bon tenter de lui expliquer, elle ne sait pas, elle ne sait rien. « -Va lui parler et arrange les choses ! » Charlie sait pertinemment qu’aller parler avec Amaury n’arrangera pas les choses, il n’a pas besoin de lui, il a besoin de Boo_Chester, alors l’anglais dégaine son téléphone, se connecte sur l’application et se précipite sur la conversation. « Finalement, ce beau jeune homme n’a aucune chance et n’en a jamais eu. Il n’y a que toi que j’ai en tête… Je suis désolé si c’est un peu soudain mais c’est la réalité. Je n’arrête pas de penser à toi à tel point que c’est en train de me rendre fou. » Charlie ne ment pas dans ce message, Amaury est devenu la personne à qui il pense le matin en se réveillant, vers qui son esprit se dirige lorsqu’il s’égare dans ses pensées et la dernière personne à qui il pense avant de sombrer dans le sommeil. C’est pathétique mais c’est comme ça. « -Arrête avec ce téléphone et file le voir ! » Charlie grogne un peu mais en réalité, il a envie d’aller voir la tête d’Amaury maintenant, voir si son petit message a eu l’effet escompté.

Il sort à son tour du pub, se frottant les mains tandis qu’il cherche Amaury du regard. Il ne sait pas trop ce qu’il va lui dire, ni même si c’est une bonne idée que ça soit lui qui vienne le voir à présent mais maintenant qu’Amaury vient de se tourner vers lui, il n’a plus vraiment le choix que de s’avancer vers lui. Il se frotte l’arrière du crâne lorsqu’il arrive à sa hauteur, légèrement mal à l’aise mais tentant de ne pas trop l’afficher. « -Ça va ? » Clairement la question est stupide, mais que dire à quelqu’un qui vient de perdre son petit ami ? Charlie a l’impression d’être un empoté de première. Il a envie de lui dire qu’il est Boo_Chester, que les choses pourraient devenir tellement plus simples entre eux s’ils faisaient des efforts tous les deux et que malgré ce qu’il pouvait laisser transparaitre, il tenait à lui mais il ne dit rien de tout ça, se contente seulement d’un ridicule. « -Tu sais que tu seras mieux sans lui, ne te prends pas trop la tête avec ça. » Il est sur le point de lui donner un tape dans le dos mais glisse ses deux mains dans ses poches avant de faire une bêtise quelconque.

 

code by ORICYA.


_________________
amaury & charlie
If I showed you my flaws, If I couldn't be strong Tell me honestly, would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 909 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Ven 10 Juil - 15:54

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Tout s'est passé tellement vite, que le bouclé a l'impression que le temps a été mis en mode avance rapide. Qu'est-ce qui venait de se produire ? Chris et lui venaient-ils réellement de rompre ? Il n'en est pas certain, rien n'a été dit clairement et puis ces derniers temps, son petit ami avait plutôt tendance à faire une espèce de chantage sous-entendu à Amaury, lui laissant entendre qu'il n'avait pas franchement l'intention de le quitter et qu'il n'avait pas plus l'intention de le laisser le quitter. C'est à ce moment d'ailleurs qu'Amaury a vraiment compris qu'essayer de se lancer dans cette histoire, c'était un échec courut d'avance, dès le départ de leur histoire Boo_Chester était entre eux, il parlait déjà à l'anglais, mais il n'avait pas prit encore conscience de l'importance de cette personne pour lui. Plus ça allait mal avec Chris, plus la complicité s'installait avec l'anglais et plus le bouclé comprenait qu'il avait fait un mauvais choix. Encore plus aujourd'hui, en se rendant compte du caractère plus que jaloux et ultra possessif de son copain. Il n'a pas vu cette situation arriver, il n'est pas préparé à y faire face et il se retrouve perdu, sans plus savoir quoi faire. Coincé entre l'envie sincère de rencontrer l'anglais et la peur de ce qui peut se passer en quittant son petit ami. Amaury n'est pas assez sûr de lui, et trop intimidé par les menaces sous-jacentes de Christophe, qu'il n'ose rien dire, rien faire, attendant simplement que ce dernier se lasse de lui-même, ce qui semble lentement arriver et on dirait bien qu'il va pouvoir remercier Charlie pour ça, même si dans le pub, il lui a laissé entendre le contraire.

Là dehors, appuyé contre le mur du pub, le français se laisse aller à pleurer, s'étant retenu à l'intérieur. Qu'est-ce qui l'ennuie le plus ? Chris qui vient à priori de rompre et la catastrophe qu'est cette soirée, ou le clou enfoncé par les messages de son anglais. Amaury connait parfaitement la réponse, et c'est la deuxième option, même si l'ensemble de la soirée exacerbe probablement sa réaction un peu exagérée à la lecture du message. Ce n’est pas un drame de savoir que Boo_Chester s'amuse, si ? Après tout, ils ne sont pas ensemble, lui était censé être encore avec son copain, bref, il n'a aucun compte à lui rendre, et pourtant, le bouclé sens la jalousie le consumer. Un texto arrive sur son portable qu'il fixe depuis qu'il a lu le message de son anglais, et grimace en voyant le prénom de son copain, il n'ose pas l'ouvrir de suite, mais se dit que c'est stupide d'en repousser la lecture. C'est bon, j'ai compris. Demain matin je prends le premier train pour rentrer et nous deux c'est fini, si tant est que ça ait un jour vraiment commencé. Au revoir Amaury. Bisou. Sur le moment, deux sentiments s'imprègnent en lui, un pincement au coeur, parce que Chris, malgré tout, il l'appréciait, il n’en était pas amoureux, mais il l'appréciait et du soulagement. C'est lâche, très lâche de sa part, il aurait dû le faire lui-même bien plus tôt, dès qu'il a commencé à proposer à Boo_Chester de le rencontrer il y a déjà quelques semaines. Soulagement de courte durée, parce que maintenant qu'il est libre, c'est son anglais qui risque de ne plus l'être, et les larmes remontent de plus belle.

Ses yeux se posent sur Charlie qui vient de sortir du bar et intérieurement le français fulmine. Comment ose-t-il venir ? Pas le temps de chercher à comprendre, une nouvelle sonnerie attire son attention, un 'plop' qui annonce un message venant de l'application depuis laquelle il converse avec Boo_Chester. Amaury détourne les yeux, se fichant un peu de savoir ce que le châtain lui veut, préférant se centrer sur le message. Son coeur rate un battement. Il reste bouche bée devant ce qu'il lit, il n'y croit pas et lit et relit rapidement plusieurs fois le message. Un léger sourire s'esquisse sur son visage, arrêtant au passage ses larmes de couler. C'est la voix de l'anglais qui le rappelle à la réalité, à l'instant présent. Il lève le visage vers Charlie et son regard est bien moins noir et agressif qu'il y a quelques instants, mais cela ne l'empêche pas d'être sur la défensive, avec lui, il s'attend à tout. « Depuis quand ça t'intéresse ? » Sa voix n'est plus aussi agressive non plus, c'est plus de l'étonnement de voir que de toute la bande ce soit Charlie qui soit venu s'enquérir de son état. Encore plus étonné après la phrase que le châtain lui sort, dans ce qui semble être une tentative maladroite de le réconforter. Venant de Charlie ça tient presque du miracle. Amaury est touché par l'intention, mais ne le montre pas, plus par fierté qu'autre chose, vu tout ce qu'il s'est déjà pris dans la tronche venant du châtain. « Je sais. Et d'ailleurs je pense que je peux te dire merci. J'aurais dû le faire moi-même y'a déjà quelque temps. » Le français évite le regard de Charlie, il n'a pas envie d'y voir de l'interrogation, du mépris, du jugement, de la satisfaction ou quoi que ce soit d'autre, au lieu de ça, il baisse les yeux vers l'écran de son téléphone et vers le message de son anglais. « Ce n’est pas ça qui m'occupe l'esprit, c'est autre chose... » Bon, déjà le lui dire c'est un effort considérable, il ne va pas non plus se confier sur son histoire, Charlie est bien la dernière personne à qui il aurait envie d'en parler, surtout si c'est pour se prendre des réflexions sarcastiques justes après. Parce que Amaury n'est pas con, la soudaine compassion du châtain ne va pas durer, il ne faut pas se leurrer. « Tu m'excuses deux minutes. » Le bouclé rallume l'écran qui est toujours sur le message de Boo_Chester, se positionnant de manière à ce que Charlie ne puisse pas lire sa conversation, ignorant totalement que de toute façon, Charlie a parfaitement connaissance de cette discussion puisqu'il est Boo_Chester. Alors pourquoi tu esquives chaque fois que je parle de se rencontrer ? Moi aussi je pense tout le temps à toi, et c'est toi qui me rends fou à éviter ce sujet. Pourquoi tu ne veux pas me voir ? J'ai besoin de toi.  Amaury écrit, efface, réécrit plusieurs fois, n'étant pas sûr que sa réponse soit la meilleure, il a trop peur de plus faire flipper son anglais qu'autre chose. Après la troisième tentative, il appuie sur envoyer arrêtant de tergiverser plus longuement. Maintenant, il va baliser en attendant le retour de l'anglais.

« Voilà. Désolé, mais il fallait que je réponde. » Toujours ce besoin de s'excuser et de se justifier chez Amaury, s'en est presque énervant parfois pour son entourage. « Pourquoi tu es là Charlie ? » Le français lui demande ça sincèrement, sans aucun sarcasme dans la voix, sans méfiance, juste de façon la plus normale possible, parce que réellement, ça l'intrigue que ce soit lui qui soit venu lui parler et non pas Yannick ou voir Sara, étant donné que lui et Charlie, sont loin, très loin d'être les meilleurs amis du monde.
 

 

code by ORICYA.


_________________
there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know yes i know that i'll be fine.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 337 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Ven 17 Juil - 13:51

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Cette expression sur le visage d’Amaury qui change subitement réchauffe le cœur de Charlie car il sait que c’est grâce à la lecture de son message, il sait qu’il est à l’origine de ce sourire et c’est tout ce qu’il demande. Clairement, il est très maladroit et ne sait pas vraiment comment montrer à Amaury ce qu’il ressent réellement mais ce n’est pas simple après avoir passé des années à le maudire pour ce qu’il a fait subir à Noa. En temps ordinaire, Charlie n’est pas vraiment rancunier, mais lorsqu’il s’agit de Noa, il ne contrôle plus vraiment ses agissements. Est-ce possible pour eux d’avoir une véritable conversation ? Charlie en doute et pourtant, la réaction d’Amaury n’est pas aussi virulente qu’il aurait pu le penser. Il le voyait se mettre dans une colère noire, lui taper un scandale avant d’aller trouver du réconfort auprès de Yannick, mais non, il se contente de lui répondre avec une pointe… d’étonnement ? Bon d’accord, Charlie n’a jamais été tendre avec lui mais ça l’agace cet étonnement, à croire qu’il est le roi de la méchanceté. Mauvaise foi totale. Mais il ne peut s’empêcher d’entre-ouvrir la bouche de surprise quand Amaury reprend la parole, le laissant totalement pantois devant ce qu’il vient de lui dire. Merci ? Charlie a envie de se pincer pour s’assurer qu’il n’est pas en train de rêver mais il se contente d’observer le jeune homme avec les yeux légèrement plissé, se demandant s’il n’est tout simplement pas en train de se moquer de lui. Et ce qu’il ajoute finit de l’achever, Amaury semble plus s’inquiéter pour Boo_Chester que pour son propre petit ami mais cette fois-ci, c’est la satisfaction qui ronronne au creux de son estomac. Même si la situation est plus que compliquée, c’est toujours agréable d’être la priorité d’une personne, même juste pour quelques minutes.
Charlie observe avec avidité Amaury s’affairer sur son téléphone, il sait qu’il est en train de lui répondre, il sait que bientôt, son téléphone va vibrer dans sa poche et se félicite d’avoir coupé la sonnerie pour ne pas se faire griller comme un débile. Il ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’il le voit hésiter sur sa réponse, et lorsque Charlie se souvient de ce qu’il lui a répondu, la satisfaction laisse place à une pointe d’angoisse, est-il en train de choisir les bons mots pour lui dire d’aller voir ailleurs ? Est-il possible qu’il ait mal compris ce qu’il vient de lui dire ? Il s’inquiète peut-être tout simplement de la réaction de Boo_Chester devant le refus qu’il va lui donner. A présent, Charlie a presque envie d’arracher le téléphone des mains d’Amaury pour pouvoir lire sa réponse mais il laisse bien sagement ses mains dans les poches de son pantalon.

Les vibrations dans sa poche indiquent que finalement Amaury a répondu et il faut tout le contrôle au monde à Charlie pour ne pas se ruer sur ton téléphone. Même si Amaury est à des années lumières de se douter de quoi que soit, il préfère ne pas tenter le diable, alors il écoute le bouclé lui demander pourquoi il est là. Charlie se mord l’intérieur de la joue le temps de faire passer l’envie d’aller plonger ses mains dans la chevelure du  français, c’est si difficile de résister devant tant de perfection, comment Amaury peut-il être si beau et si agaçant à la fois ? Comment Yannick fait pour ne pas avoir envie de l’étriper ? « -Je suis là pour boire un verre et passer une bonne soirée avec mes amis, pas toi ? » Après cette réplique totalement bidon, Charlie se déteste de perdre ses moyens devant Amaury, mais où est passé sa répartie de folie ? « -Bon d’accord, c’est le couple royal qui m’a ordonné de venir m’excuser sous peine d’être sévèrement puni. » dit Charlie en faisant allusion à Sara et Yannick qui seraient capable de le martyriser si Amaury ne revenait pas à la table en annonçant que Charlie est venu s’excuser. Mais il n’y a pas que cette raison, cependant, il faut un peu plus de temps au châtain pour l’avouer à voix haute. « -Écoute, toi et moi, c’est pas ça mais je me suis senti mal pour toi étant en grande partie le fautif. Après, je pense réellement que tu mérites mieux que cet imbécile qui ne sait pas encaisser une blague. » Même s’il n’a pas été très tendre, Charlie n’a pas non plus été très virulent, il a déjà fait subir bien pire à Amaury, donc il le trouve un poil trop susceptible pour faire partie de son groupe d’amis même s’il n’en est pas un.

Et Charlie se met en mode acteur, n’en pouvant plus d’attendre pour pouvoir lire la réponse d’Amaury, il fait semblant d’être surpris par le vibreur de son téléphone, le sort de sa poche et fait semblant de râler après son frère. En réalité, il se rue sur l’application et marque un temps d’arrêt devant ce qu’il est en train de lire. Soudainement, ses joues le brûlent, est-il devenu aussi rouge qu’une tomate ? Charlie lit à plusieurs reprises les derniers mots d’Amaury. Il a besoin de lui ? Si seulement il savait à qui il est en train de dire ça. A la vitesse de l’éclair, Charlie répond sans même réellement réfléchir. « Tu serai déçu si tu posais les yeux sur moi. » Et il ne dit pas ça pour chercher les commentaires rassurants, non Charlie est réellement persuadé que si Amaury découvrait la vérité, il retournerait illico presto auprès de Chris. Et même s’ils se laissaient une chance, y a-t ’il vraiment une possibilité que ça marche entre eux ? L’anglais se passe la main dans les cheveux pour tenter de se raccrocher à l’instant présent et se rappeler qu’Amaury est devant lui et qu’il n’a donc pas le temps de rêvasser. « -Je pense qu’on devrait peut-être retourner à l’intérieur, ils vont finir par croire que je t’ai achevé. A moins que tu préfères rester ici ? » Est-il en train de lui proposer de lui tenir compagnie encore un peu ? Ce que Charlie peut se sentir pathétique à cet instant, Amaury préférerait certainement que Yannick soit là à sa place. « -Est-ce que tu veux que j’aille chercher Yan ? » Il sait que les deux cousins sont très proches, ça lui ferait du bien de parler avec lui.

 

code by ORICYA.


_________________
amaury & charlie
If I showed you my flaws, If I couldn't be strong Tell me honestly, would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



J'ai envoyé : 909 râteaux. Je suis par ici depuis le : 25/06/2015


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   Sam 18 Juil - 17:20

Midnight Memories

ft. Charlie & Amaury


 
« Same old shh but a different day, Tell me that I'm wrong but I do what I please, Way too many people in the Addison Lee,
Now I'm at the age when I know what I need, oh, whoa  »
Comment s'est-il retrouvé à être dehors de ce bar, à plus s'inquiéter de ne pas pouvoir rencontrer son anglais, plutôt que d'être triste de s'être fait larguer et le tout, avec Charlie pour le réconforter ? Le français n'en a absolument aucune idée, tout s'est passé en accéléré, il n'arrive pas vraiment à se refaire le film de la soirée, ni à comprendre comment tout à déraper. Dérapé ? Pas tant que cela, c'est un mal pour un bien, cette rupture, ça fait déjà un bon moment qu'elle aurait dû avoir lieu, et c'est Amaury qui aurait dû être celui qui y a mis un terme. Sauf que ce dernier flipper trop des réactions de son petit ami pour oser franchir le pas, alors il a laissé les choses se tasser. Finalement, il a dû mal à se dire que c'est grâce à Charlie que cette partie de la situation est enfin débloquée. Si un jour on lui avait dit qu'il aurait à remercier le correspondant de son cousin pour quelque chose comme ça, il ne l'aurait pas cru, vu la relation plus que tendue entre eux. Amaury n'est pas con, il se doute bien que Charlie n'a pas agi comme ça dans un but bienfaiteur, bien au contraire, mais sans le savoir, l'anglais à fait quelque chose de bien pour Amaury en pensant lui faire du mal. C'est ironique n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, le bouclé ne s'attendait clairement pas à voir le châtain être celui qui viendrait voir comment il va, alors c'est avec étonnement qu'il lui demande pourquoi il est venu. Évidemment, ce crétin ne peut pas s'empêcher de faire le malin et le français lève les yeux au ciel. « Je parle de là, ici, dehors, avec moi. » Ouais, voilà, ça, c'est plus logique déjà. Ca aurait été quand même étonnant que Charlie vienne de lui-même, ça ne lui ressemble pas, enfin pas comme Amaury le connait, le problème étant qu'il ne connait que la partie sarcastique, et agressive du jeune homme, pourtant il se doute bien qu'il doit ne pas être que ça, sinon comment expliquer l'attachement de Sara à ce garçon ? Mais c'est déjà moins étonnant de voir Charlie avec lui dehors en sachant que c'est cette dernière qui l'y a envoyé. Ce qui reste étonnant, c'est la sincérité dans les paroles de l'anglais, car pour une fois, Amaury n'y sens aucun sarcasme, aucune moquerie, et ça lui fait vraiment étrange d'entendre le châtain être si honnête et surtout agréable avec lui, ça n'arrive pas vraiment souvent, pour ne pas dire jamais. « Tu as raison. De toute façon c'est fini, il me l'a écrit, et c'est mieux comme ça. J'aurais juste dû le faire moi plus tôt et pas attendre que ça parte en vrille comme ça. » Il ne sait pas trop pourquoi il se confie comme ça à Charlie, peut-être parce que pour une fois, il a l'impression qu'il peut le faire sans craindre de se prendre une réflexion mauvaise en retour.

Cette fois c'est au tour du châtain d'être occupé avec son téléphone et Amaury ne s'en formalise pas, après tout, lui aussi l'a mis de côté quelques instants pour répondre à Boo_Chester, alors il serait mal placé pour faire une quelconque réflexion au jeune homme, il patiente donc simplement, attendant qu'il finisse de répondre apparemment à son frère. Le français se fait la remarque que c'est amusant de voir à quel point les jumeaux peuvent être si différents et surtout à quel point Charlie peut se montrer protecteur envers Noa, après tout, ce dernier semble avoir tourné la page sur leur correspondance ratée, quand Charlie, qui n'était pas directement concerné, lui en veut encore aujourd'hui. Dans ses pensées, il ne prête pas attention à l'anglais sur son portable, et il ne remarque donc pas qu'il rougit et donc que l'expéditeur du message auquel il répond n'est probablement pas son frère. C'est la vibration dans sa poche qui le ramène à l'instant présent, le coupant de ses souvenirs du collège. Son coeur se met à battre plus vite, il sait, il sent que c'est la réponse de Boo_Chester qui vient d'arriver. Il a peur de la lire, il n'ose pas prendre son téléphone, et puis pour une fois que Charlie se montre agréable avec lui, il n'a pas envie de lui donner une raison de redevenir mauvais avec lui. « Non pas Yan, je n’ai pas envie de subir tout de suite son interrogatoire. » Amaury se met à rire un peu. « Je pense que tu sais ce que c'est, Sara à l'air d'être pareil de ce côté-là, non ? » Rire avec Charlie ? Mais que ce passe-t-il ? Ça ne va probablement pas durer, mais finalement il se dit que c'est agréable de ne pas sentir une tension électrique permanente entre eux, même si ce n'est que pour quelques minutes. « Mais tu as raison, on devrait retourner à l'intérieur avant qu'ils ne s'imaginent qu'on est en train de s'étriper. » Une nouvelle fois, Amaury se met à rire de bon coeur, tout en avançant et en entrant dans le pub. Puis bon, si ces quelques minutes ont été sympa, bien qu'un peu étrange, il ne vaut mieux pas tenter le diable et prendre le risque que ça reparte en sucette entre eux. En arrivant à la table où sont restés les amoureux, le bouclé s'adresse à eux avant de s'assoir. « C'est définitivement fini avec Chris. Oui, Charlie s'est excusé, et non, on ne s'est pas entretué. » Une fois assis, il ne tient plus, il ressort son téléphone sous le regard désapprobateur de Yannick « On règle des choses avec Christophe. » Mensonge, mais au moins, il est certain d'être tranquille pour répondre à son anglais. Son visage se renfrogne un peu en lisant la réponse qu'il ignore encore venir de Charlie. Mais Amaury est loin de se laisser démonter le moral pour si peu, déjà qu'il n'abandonnait pas l'idée avant, maintenant qu'il est célibataire, c'est encore moins envisageable de baisser les bras. Laisse-moi décider par moi-même de ça... Hors de question de lâcher l'affaire, peu importe le temps que ça prendra.
 

 

code by ORICYA.



TERMINE

_________________
there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know yes i know that i'll be fine.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ✘ Midnight Memories   

Revenir en haut Aller en bas
 
✘ Midnight Memories
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demyan. midnight memories
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Midnight FairyTales; demande de parto
» La série des "The Midnight Library"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD IN LOVE :: Bad In Love vous dit au revoir ! :: à récupérer :: RPs terminés-